mai 2015 - TRIC | RTAC



APPEL À CONTRIBUTIONS : Performance et handicap

Posted by | News | No Comments

Numéro thématique de Recherches théâtrales au Canada/ Theatre Research in Canada.

Sous la direction de Kirsty Johnston, professeure agrégée, University of British Columbia

En 2012, le Conseil des arts du Canada annonçait l’adoption d’une stratégie d’accès et d’égalité à l’intention des artistes handicapés ou sourds.1 L’initiative signalait une nouvelle orientation au chapitre du financement et de l’appui accordé par le CAC à « l’art à part entière » et reconnaissait  que « les œuvres d’artistes handicapés ou sourds représentent un secteur et des pratiques d’importance dans le milieu artistique canadien que nous voulons appuyer, promouvoir et favoriser »2. Ce numéro thématique part d’un constat semblable : au Canada, le théâtre et la performance des artistes handicapés forment un champ d’innovation et de création artistique dynamique qui évolue rapidement et qui mérite d’être mieux reconnu et exploré. Sur le plan historique, il existe des antécédents qui ont plus ou moins en commun avec cette forme de théâtre, mais il est généralement admis que ce courant est apparu pendant les années 1990, quand de nombreux artistes et activistes avec handicap ont voulu monter sur scène pour revoir la signification et les implications du handicap dans le contexte d’une performance. Rejetant les stéréotypes et les traditions encourageant les artistes à « jouer l’estropié », ils ont fondé des compagnies de théâtre, créé des pièces et mis au point des procédés dramaturgiques et des pratiques de performance.3 Ils ont soulevé des questions fondamentales touchant à l’inclusion, la justice sociale, l’identité, l’accès aux arts et le corps. Depuis ses première manifestations au Canada, le domaine du théâtre handicap s’est élargi pour inclure des centres, développer des alliances internationales d’artistes et de collaborations et il a eu parfois du mal à garder son élan.

Compte tenu de cette activité artistique soutenue et des initiatives nationales pour appuyer et promouvoir ses principes et ses practices, ce numéro cherche à examiner les divers moyens par lesquels les termes « handicap », « théâtre » et « performance » se sont mutuellement nourris.  Où, pourquoi et comment le théâtre et la performance handicap se sont-ils développés (ou non) au Canada? Quels sont leurs défis et leurs moyens? Quels artistes, quelles compagnies, quelles politiques et pratiques ont pu contribuer à leur évolution ou, au contraire, l’entraver?  Quelles questions fondamentales posent le théâtre et la performance handicap à la critique appliquée aux performances? Quels en sont les effets sur les théories de la performance, de la personnification, de l’espace, de l’affect et de l’intermédialité? Comment les chercheurs et les critiques en études de performance ont-ils imaginé (ou non) les personnes ayant un handicap dans leur public? Quels débats ont animé les chercheurs et les praticiens? Bref, quelles sont les questions à la fine pointe du sujet et pourquoi?

Nous vous invitons à soumettre vos contributions sur ce thème d’ici le 1er août 2015.

tric.rtac@utoronto.ca. Pour plus de précisions, s’adresser à Kirsty.Johnston@ubc.ca.

1 For general policy/ La documentation associée à la stratégie ::

2 For quote/ Tiré du sommaire de la Stratégie ::

http://canadacouncil.ca/~/media/files/research%20- %20en/deaf%20and%20disability%20arts%20access%20and%20equality%20strategy/executi vesummaryexpandingtheartsdeafanddisabilityartsaccessandequalitystrategy.pdf?mw=1382

3 Dans une note de bas de page, Carrie Sandahl attribue l’origine de l’expression à Kaite O’Reilly, dramaturge britannique handicapée, et offre l’explication suivante : « Dans les cercles d’artistes et d’activistes ayant un handicap, quand nous voyons qu’un artiste sans handicap se fait attribuer le rôle d’un personnage handicapé, nous utilisons l’expression péjorative ‘cripping up’ (‘jouer l’estropié’), un renvoi au ‘blacking up’, cette pratique désuète qui voyait les acteurs noirs se noircir le visage pour interpréter un personnage afro- américain. » Sandahl, C., « Why Disability Identity Matters: From Dramaturgy to Casting in John Belluso’s Pyretown ». Text and Performance Quarterly 28.1 (2008) : 236 (traduction libre).