Faites parvenir vos manuscrits en anglais ou en français à tric.rtac@utoronto.ca.

Rédacteur
Recherches théâtrales au Canada
Centre for Drama, Theatre and Performance Studies
Université de Toronto
214, rue College
Toronto, ON
M5T 2Z9 Canada
Télécopieur : 1-416-971-1378
Courriel : tric.rtac@utoronto.ca
Site Web : http://www.tricrtac.ca

Recherches théâtrales au Canada / Theatre Research in Canada vous invite à soumettre des articles qui font appel à diverses approches critiques appliquées à l’étude du théâtre et de la performance dans le contexte des cultures du Canada et du Québec. La section Forum (non arbitrée), est réservée aux exposés de principes, aux commentaires sur des enjeux d’intérêt pour la revue, aux renseignements sur des projets anciens ou nouveaux et aux notes de recherche.  Elle peut aussi contenir des notes bibliographiques annotées, habituellement annexées aux articles.

Tous les articles soumis sont arbitrés par des pairs (voir le processus d’évaluation). Ils ne comptent pas plus de 7 000 mots et sont rédigés à double interligne suivant le protocole du MLA Style Manual and Guide to Scholarly Publishing–3rd Ed. (New York: Modern Language Association, 2008). Les auteurs sont priés de soumettre leur article par courrier électronique (format Word), accompagné d’un résumé et d’une brève notice biographique, avec un minimum de formatage (à part la mise en retrait des citations et les notes de fin de document). Les notes de fin de document peuvent être employées (et non les notes de bas de page), mais en nombre limité. L’équipe de TRIC/RTAC vérifie les notes, références et citations si possible, mais il incombe aux contributeurs de voir à leur exactitude.Toute erreur peut entraîner des délais de publication importants.

Processus d’évaluation par les pairs

Tous les articles sont soumis à au moins deux évaluateurs qui connaissent le domaine et/ou la méthodologie de l’article. Une fois les évaluations reçues, la rédaction se charge de les compiler et de faire parvenir aux auteurs les commentaires des évaluateurs et ceux de la rédaction.  Les articles peuvent être acceptés pour publication avec des révisions mineures, acceptés pour publication avec des révisions majeures et devant faire l’objet d’un travail de réécriture avant d’être soumis à nouveau (avec la possibilité d’une deuxième évaluation), non accepté pour publication.

Délai de réponse

Recherches théâtrales au Canada / Theatre Research in Canada s’assurera que les demandes de publication d’articles soient traitées de manière rapide et efficace. Normalement, l’auteur recevra un accusé de réception par courriel de la part de la rédaction dans la semaine suivant la réception de son article. Dans les quatre semaines suivantes, l’auteur devrait savoir si son article a été retenu pour l’évaluation par des pairs. Ces évaluations devraient par la suite être complétées et retournées à la rédaction dans les huit à douze semaines suivantes. Ainsi, dans des conditions normales, l’auteur devrait recevoir les résultats de l’évaluation dans les trois à six mois suivant la réception de l’article par la revue. S’il y a des délais dans l’évaluation, c’est-à-dire si les évaluateurs tardent à renvoyer leurs commentaires ou s’il faut, pour une raison ou une autre, confier l’évaluation à une autre personne, l’auteur en sera avisé. Advenant une évaluation positive, l’auteur devra apporter toutes les corrections nécessaires et remettre la version finale de son article dans les douze semaines suivantes.

Critères de l’évaluation par les pairs

L’évaluation des articles est faite selon les critères suivants:

(i) Recherche et contenu

La démarche historique, théorique, littéraire, critique et/ou relative à la performance sert-elle à appuyer l’argumentation? Faut-il ajouter des ouvrages à consulter dans la liste des ouvrages de référence? Les sources citées sont-elles fiables? La contribution de cet article à la recherche dans le domaine est-elle originale et valable? Les définitions, les citations et les termes clés sont-ils clairement expliqués et utilisés de façon uniforme dans l’ensemble de l’article? La thèse centrale (ou les thèses centrales) est-elle clairement exprimée, et les points principaux de l’argument sont-ils développés avec logique et cohérence? L’article contient-il trop ou trop peu d’idées pour être développé adéquatement? Est-ce que l’auteur présente suffisamment de preuves pour appuyer ses arguments? Parvient-il à équilibrer la précision de la pensée, la richesse, la profondeur et la complexité de sa mise en application?

(ii) Style et structure

Examinez, dans son ensemble, la clarté du style et des moyens d’expression. Y a-t-il des passages où la syntaxe entrave la compréhension? Y a-y-il un manque de clarté dans le vocabulaire qui nuit à la compréhension du lecteur? Y a-t-il des passages où la logique d’un argument est embrouillée par une expression mal choisie? Le début et la fin de l’article sont-ils solides? L’objet de l’analyse est-il clairement expliqué dans les premiers paragraphes et la conclusion est-elle reliée de façon convaincante à l’objet de la recherche présenté en début d’analyse?

(iii) Langue et références

Signaler les éléments tels que les fautes d’orthographe, de grammaire, de ponctuation ou de syntaxe, les références fautives et les erreurs de nature bibliographique, en précisant la ligne et la page à laquelle ils se trouvent.

Protocole de rédaction

TRIC/RTAC suit le modèle proposé dans MLA Style Manual and Guide to Scholarly Publishing – 3rd Edition (New York: Modern Language Association, 2008).  Pour les articles en anglais, se reporter au Oxford Canadian Dictionary.  Pour les articles en français, se reporter au dictionnaire Le Petit Robert.

Quelques points sur la politique éditoriale de TRIC/RTAC:

  • La revue privilégie l’usage des crochets  « [. . .] » pour indiquer la troncation faite par l’auteur de l’article à l’intérieur d’une citation, afin de la distinguer des points de suspension déjà contenus dans le texte original  Cette distinction est utile pour nous car les textes dramatiques contiennent souvent des points de suspension.
  • Insérer des espaces entre les points de suspension [. . .]
  • Mettre un seul espace après le point à la fin d’une phrase.
  • Ne pas mettre d’espace entre le mot et le tiret long.
  • Les mots se terminant en anglais par un « s », (incluant les noms connus, etc.) prennent le « ‘s » pour indiquer le possessif (Searss Harlem Duet).
  • Ne pas mettre en italiques les parenthèses, guillemets et autres signes de ponctuation [,\(\)/.] accompagnant un texte en italiques.
  • Les nombres inférieurs à 100 s’écrivent en lettres ; utiliser les chiffres pour les nombres supérieurs à 100.
  • Les siècles s’écrivent en lettres : dix-huitième siècle.
  • Sauf pour les citations, qui reproduisent le texte intégralement, écrire  Quebec, Montreal ou Quebecois en anglais et Québec, Montréal et Québécois en français.
  • Utiliser les guillemets anglais pour les citations à l’intérieur des citations, qu’elles soient intégrées au texte ou non (« “ ” »).
  • Ponctuation et références entre parenthèses : lorsque le texte cité n’est pas suivi d’une référence, le point se met à l’intérieur des guillemets [fin de la citation. »]. Lorsque le texte cité est suivi d’une référence, le point se met après la référence [ fin de la citation » (Brown 14).] Lorsque la référence suit une citation placée en retrait, la citation n’est pas mise entre guillemets et le point se met après la citation [fin de citation. (Brown 14)].
  • Les mois s’écrivent en entier sauf lorsque le guide MLA permet des abréviations dans la liste des ouvrages mentionnés.
  • Les citations d’environ 200 caractères ou plus, incluant les espaces, sont mises en retrait. Les citations de plus de 3 lignes dépassent habituellement 225 caractères et elles doivent être mises en retrait même si elles semblent courtes.  Une fois imprimées, elles auront le format souhaité.
  • Les numéros des pages citées sont abrégés lorsqu’ils dépassent 100.  Par exemple,  les pages 185 à 187 s’écrivent : 185-86.
  • Se référer à votre « article » plutôt qu’à votre « essai ».
  • Les lettres majuscules conservent l’accent : États-Unis.
  • L’abréviation d’États-Unis est É.-U.
  • Utiliser Ed. pour indiquer les directeurs de l’ouvrage, même s’il y en a plusieurs :  Forsyth, Louise, « La Troupe du Jour de Saskatoon : une compagnie-laboratoire. » Les théâtres professionnels du Canada francophone : entre mémoire et rupture. Ed. Hélène Beauchamp et Joël Beddows. Ottawa: Le Nordir, 2001. 135-150. Imprimé.
  • Ouvrages cités : s’assurer que les citations indiquent si le document est imprimé ou électronique.  « Imprimé » est la dernière information apparaissant dans la référence, alors que « web » est suivi de la date de consultation.  Pour les citations à partir de documents électroniques, indiquer N.d. et N.p. lorsque la date et le lieu de publication ne sont pas mentionnés à la source.
  • S’assurer que la liste des « Ouvrages Cités » apparaît après les notes de fin de document.

Les articles rédigés en français demandent plus de latitude dans l’application des règles de MLA afin de tenir compte des exigences typographiques des textes de langue française (par exemple, certains signes de ponctuation comme les deux-points, le point-virgule, les guillemets, les points d’exclamation et les points d’interrogation sont entourés d’un espace).